Sagesse
“Donner, c’est épargner, même si l’on donne à un vaurien”
Luluwa (RDC)
Celui qui donne recevra des autres lorsqu’il sera dans le besoin
Site Google  
Vous lisez le Quotidien du Mercredi 25 avril 2012 paru à Porto-Novo n°: 1983 année d'édition: 8  
“Donner, c’est épargner, même si l’on donne à un vaurien”   |  Luluwa (RDC)       Ça trompe   |  CRISE D'EXCROISSANCE       Lokossa   |  Un faux gendarme mis aux arrêts       Santé   |  Urticaire : comment se soulager plus vite       Sursaut patriotique et veille citoyenne   |  Après la révision, la bataille de la Lépi ?       d’Edgar Gnimavo   |  Le service public doit changer son fusil d'épaule       Contrôle routier   |  Le Cnsr aux trousses des véhicules sans pièces       Porto-Novo   |  La fête du 1er Mai se prépare       DDCAT   |  Les hôteliers de l'Ouémé Plateau à l'école       Condition de détention au Bénin   |  Une préoccupation pour le Médiateur de la République       Parlement   |  Les députés autorisent la ratification du CADE       Après son passage sur l'émission ''Zone franche''   |  Candide Azannaï écouté par le chef de l'Etat       Savalou   |  Amour Adofoé présenté au procureur de la République près le tribunal de première instance        Convention de l'UN   |  Risques de blocage        Audience au palais de la Marina   |  Soglo et Yayi débattent de l'actualité nationale et internationale       Régulation   |  Les excès de la presse écrite au centre d'un atelier régional       Paix et de sécurité au Bénin   |  Un atelier sur l'implication des organisations de la société civile       1ère conférence des préfets de l'année 2012   |  La situation intérieure des départements au cœur des débats        Hêvié/ Abomey-Calavi   |  Placide Azandé remet en cause les travaux de lotissement       Démangeaisons   |  Pourquoi j'ai toujours envie de me gratter ?       Ligue des Champions   |  Chelsea fait tomber Barcelone       Tournoi olympique de football   |  Le Sénégal ouvrira la compétition face à la Grande-Bretagne       France   |  Entre Nicolas Sarkozy et les syndicats, la guerre est déclarée       Union Africaine   |  Réunion sur le Mali, la Guinée-Bissau et les Soudans       Tunisie   |  Plus de visa pour les ressortissants des pays du Golfe       Mali   |  Le Premier ministre s'apprête à nommer le gouvernement de transition       
actualités
Audience au palais de la Marina
Soglo et Yayi débattent de l'actualité nationale et internationale

Plusieurs personnalités se sont rendues hier au cabinet du chef de l'état Boni Yayi dont l'ancien président et maire de la ville de Cotonou, Nicéphore Dieudonné Soglo. Entre autres préoccupations abordées, la mort du garde de corps Germain Glago , l'implication du gouvernement dans le programme d'assainissement de la ville de Cotonou et les questions touchant l'actualité africaine.

Dieu a voulu qu'il ne soit plus de notre coté'' ainsi se consolait le président Soglo devant le chef de l'état qui, étant visiblement abattu par cette mort tragique présentait ses condoléances au numéro 1 de la ville de Cotonou. À sa sortie d'audience, le président-Maire a confié à la presse qu'il s'est entretenu avec Boni Yayi sur sa vision de la gestion des crises du continent en tant que président en exercice de l'Union Africaine. Dans leurs entretiens, l'accent a été surtout mis sur la rébellion Touareg qui divise le Mali depuis un moment, une crise qui a fait chuter le régime du président Amadou Toumani Touré. Abordant les préoccupations qui le lient au pouvoir Yayi, le Président Soglo demande au chef de l'état de s'impliquer personnellement dans l'assainissement de la ville de Cotonou car étant la vitrine du bénin. Par rapport aux remous du port autonome de Cotonou, le président maire s'étonne des déballages qui se font et parle d'agitation. À cet effet, il demande à ce que les organismes compétents viennent évaluer la performance des réformes.

Charles Honvoh